Skip links

Un premier mandat au Mozambique

SOCODEVI élargit son influence et lance un nouveau projet de cinq ans pour améliorer les conditions de vie de plus de 15 000 Mozambicains : des femmes et les membres de leur famille! Le Projet d’appui à l’autonomisation économique des femmes rurales (PAEF), entièrement financé par Affaires mondiales Canada (18 millions $CA), a été dévoilé au Mozambique par le gouvernement canadien.

Le PAEF appuiera directement des milliers de femmes membres d’associations agricoles rattachées à l’Union Nationale des paysans du Mozambique (UNAC) dans les provinces de Maputo et de Gaza, dans le sud du pays.

«À court terme, SOCODEVI va travailler avec des filières agricoles dans lesquelles les femmes sont déjà présentes, comme peut-être les légumineuses, les arachides ou le manioc, explique Virginie Levasseur, directrice Afrique à SOCODEVI. On souhaite améliorer la qualité de leurs produits et leur productivité, puis introduire la commercialisation groupée grâce à la création d’une coopérative formée d’une trentaine d’associations membres de l’UNAC.»

Socodevi - Femme cultivatrice

L’objectif du PAEF est de faciliter l’accès des femmes à des activités entrepreneuriales durables et intelligentes face au climat. «À plus long terme, grâce à la recherche scientifique, on va travailler avec les femmes pour choisir puis introduire de nouvelles cultures à valeur ajoutée et plus adaptées aux scénarios de changements climatiques dans la région», ajoute Virginie Levasseur. Les efforts déployés visent donc à renforcer le pouvoir et le contrôle des femmes sur les ressources économiques, mais aussi sur leur corps.

Socodevi - Groupe

Structurer des milieux de vie inclusifs

Un des volets du PAEF traite de la santé sexuelle et reproductive des femmes. Les communautés ciblées seront donc directement impliquées dans des programmes de sensibilisation portant sur les conduites sexuelles à risque, le VIH-SIDA, les mariages et les grossesses précoces, et l’importance de l’éducation des filles. Au Mozambique, le taux de grossesse à l’adolescence demeure parmi les plus élevés au monde selon l’Organisation mondiale de la Santé et l’indice de développement humain (de 0.446 selon le Programme des Nations Unies pour le développement) figure parmi les dix plus faibles.

L’approche multidimensionnelle de SOCODEVI nécessite aussi la création de partenariats avec des organisations implantées dans les communautés et possédant déjà une expérience dans le milieu agricole, foncier et financier. À terme, l’UNAC sera en mesure de répliquer ce modèle d’appui au secteur agroalimentaire, au bénéfice de ses membres (145 000 ménages ruraux mozambicains).

SOCODEVI accompagnera également différents ministères mozambicains afin de partager avec eux les meilleures pratiques de développement rural pour l’autonomisation économique des femmes.